Le SNCD et ses partenaires, annoncent les résultats pour l'année 2016 en exclusivité ! Le SNCD et ses partenaires, annoncent les résultats pour l'année 2016 en exclusivité !

Reed expositions

Le Sncd annonce la publication de EMA

Le Sncd et ses partenaires, pour l’année 2016, Reed Data, Combbase, Kompass et SOS Fichiers, présentent en exclusivité les résultats de la 5ème édition de l’étude EMA – Email Marketing Attitude BtoB – sur l’attitude des professionnels à l’égard des emails de prospection reçus dans le cadre de leur activité. Cette étude, portant sur plus de 300 000 professionnels et 1 154 répondants, révèle les indicateurs indispensables aux annonceurs pour leur permettre d’orienter au mieux leurs campagnes email en BtoB.

Conjointement menée par le Sncd, Reed Data, Combbase, Kompass et SOS Fichiers, EMA BtoB analyse uniquement les emails reçus dans un cadre professionnel avec comme objectifs de :

  • connaître le nombre d’emails réceptionnés quotidiennement, la fréquence et les horaires de connexion,
  • mesurer l’évolution des comportements (mobilité : types de terminaux utilisés),
  • déterminer les motivations d’ouverture et de clic d’un email publicitaire,
  • examiner les comportements face aux emails indésirables,
  • estimer le niveau de confiance envers les législations existantes en matière d’emails publicitaires,
  • identifier les critères d’attractivité d’un email publicitaire, par rapport à son contenu et dans un environnement digital.

L’édition 2016 de l’étude EMA BtoB met en lumière des grands enseignements à plusieurs niveaux :

  • Les répondants reçoivent quotidiennement un nombre important d’emails, soit 43 en moyenne (une très légère hausse par rapport à 2015) dont 10 sont des emails publicitaires.
  • Bien que l’ordinateur constitue le principal terminal utilisé dans le cadre de la consultation de la messagerie professionnelle, le poids des smartphones et des tablettes est également à prendre en compte. Il faut souligner que la connexion à partir de la tablette tactile baisse sensiblement (12 % des connexions), de même qu’à partir du smartphone (38 % des connexions). Il est cependant indispensable de systématiser le responsive design.
  • Cela est d’autant plus nécessaire que les heures de connexion des différents terminaux utilisés ne sont pas les mêmes. Ainsi, une proportion significative des répondants déclare consulter sa messagerie le matin entre 7h et 9h et l’aprèsmidi après 19h sur smartphone (66 % entre 7h et 9h, 80 % après 19h) et sur tablette (37 % entre 7h et 9h, 83 % après 19h).
  • Pour les emails publicitaires, l’envie de s’informer reste la motivation première de l’ouverture d’un email publicitaire (59 %, en hausse par rapport à 2015). Les répondants constatent trois bénéfices majeurs d’un email publicitaire dans le cadre de l’activité professionnelle : la découverte de nouveautés et la veille concurrentielle (toutes deux en baisse par rapport à 2014) ainsi que l’accès à des offres promotionnelles. À noter que 41 % des professionnels déclarent avoir déjà acheté un produit ou un service au moins une fois suite à la réception d’un email publicitaire.
  • Quatre à cinq éléments favorisent l’ouverture des emails publicitaires : la confiance en l’expéditeur (déterminante, +11 points par rapport à 2015), la connaissance de l’expéditeur (+9 points), la pertinence de l’objet, sa personnalisation et l’évocation d’une promotion (en hausse par rapport à 2015).
  • L’intérêt pour les emails publicitaires reste donc conditionnel. Les sollicitations semblent devoir être calibrées, et ce d’autant plus que les professionnels semblent réticents à certaines d’entre elles. Ils sont ainsi 96 % à ne pas apprécier les appels téléphoniques reçus à la suite d’un email publicitaire.